Le Port à Sec ?
Un peu d'histoire, le premier port à sec a été créé en 1960 dans le New Jersey
Le premier port à sec aurait été construit aux États-Unis, dans l’État du New Jersey, dans le courant des années 1960 à une époque où il n’existait pas d’engin de manutention spécifique.

Les fabricants de charriots élévateurs se sont intéressés aux ports à sec dans le courant des années 1970 et ont conçu des engins spécifiques permettant d’assurer les manutentions des bateaux très rapidement.

Le concept s’est ensuite développé au fil des années car il offre de nombreux avantages (disponibilité immédiate pour les usagers, économies d’entretien des bateaux, sécurité, facilité de construction du port). 
 
Aujourd’hui les ports à secs se sont largement développés aux États-Unis et ailleurs dans le monde. 
Le port à sec se pose en complément du port à flot mais aussi et surtout en véritable alternative à la construction de nouvelles infrastructures. Ces dernières ont en effet un lourd impact sur le littoral. Le port à sec contribue donc a préserver le litorral .
Ce concept "port a sec", apporte une véritable solution au manque de place dans les ports et répond aux besoins des plansansiers sur le plan de la sécurité et des économies par rapport à un bateau à flot. Un bateau géré par un port à sec n'a pas d'osmose, de corrosion électrolytique, n'a pas besoin d'un antifouling systématique tous les ans et de ce fait à un impact moindre sur le milieu maritime.
Un port a sec est un emplacement terrestre destiné à accueillier des bateaux en dehors de leurs périodes de navigation effectives. Il permet une optimisation de l’utilisation du littoral par la plaisance en adaptant le lieu de stationnement de chaque bateau en fonction de son rythme de navigation.